IHU de Strasbourg : quatre premières en moins d'un an d'existence

Strasbourg, le 19 novembre 2012


Moins d'un an après sa création dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir, l'Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg (IHU) « Institut de chirurgie mini-invasive guidée par l’image », en coopération avec l'Institut de Recherche contre les Cancers de l'Appareil Digestif (IRCAD), a réalisé quatre premières chirurgicales, trois mondiales et une française, en ayant recours à des techniques de chirurgie hybride entièrement mini-invasive et guidée par l'image.


Ces quatre interventions ont bénéficié d’une reconnaissance internationale avec la publication d’articles dans des journaux prestigieux (New England Journal of Medicine, Archives of Surgery, Surgical Innovation).

Télécharger le dossier de presse
  • En janvier 2012, à la suite d'une exploration chirurgicale virtuelle, une patiente de 66 ans a été opérée avec succès d’une pathologie tumorale d’une glande parathyroïde alors que le bilan préopératoire n’avait mis en évidence aucune anomalie anatomique. La reconstruction de l’image à l’aide d’un logiciel a mis en évidence une anomalie du trajet du nerf de la phonation. Le recours à la « réalité virtuelle » - une reconstruction à partir d'images de scanner ou d'IRM en 3D de l'organe à opérer -, a permis de visualiser la trajectoire du nerf et de le préserver.
  • En mai 2012, l'IHU a réalisé, pour la première fois en France, une chirurgie de l’œsophage sans cicatrice par les voies naturelles à l'aide d'un instrument flexible introduit par la bouche. Le patient a bénéficié d'une anesthésie générale légère, n'a connu aucune douleur et a pu regagner son domicile au bout de trois jours.
  • En juin 2012, l'IHU a effectué une première mondiale en procédant à une résection colorectale sans cicatrice par les voies naturelles chez une patiente de 56 ans atteinte d’une large tumeur. Cette intervention marque une étape majeure vers la systématisation de la chirurgie digestive lourde sans cicatrices. La possibilité d’effectuer sans cicatrices des résections du colon-rectum par les voies naturelles, tout en respectant les principes chirurgicaux de résection radicale de la maladie, représente en effet un énorme progrès pour réduire le traumatisme chirurgical.
  • En juillet 2012, l'IHU a donné le coup d'envoi à la « cyber-chirurgie » en opérant une patiente de 36 ans atteinte d'une tumeur du foie qui a pu quitter l'établissement une semaine après l'intervention.
En combinant toutes les techniques disponibles, la résection de sa tumeur a été réalisée par chirurgie robotisée guidée par la « réalité augmentée ». La réalité augmentée consiste à prendre des images de réalité virtuelle et à les faire fusionner en temps réel pendant l'opération avec les images données par la caméra introduite dans le corps du patient.

Après une simulation des déformations de la paroi abdominale, le positionnement des instruments chirurgicaux a été défini, puis la « réalité augmentée » a été intégrée dans la caméra stéréoscopique du robot. L’interaction constante entre le chirurgien et un ingénieur informatique a permis une navigation à vue dans les structures anatomiques, rendant le foie transparent avec visualisation de tous les vaisseaux sanguins normalement invisibles.

« Le déroulement de ces événements illustre parfaitement le concept de chirurgie hybride. La simulation de toutes les étapes avant leur exécution, jette les bases d’un protocole qui deviendra obligatoire dans les années à venir pour tout geste chirurgical complexe » estime le Pr Jacques Marescaux, auteur principal de ces quatre premières et directeur général de l'IHU.
Ces premières réalisations témoignent de l’esprit de l’IHU qui vise à faire bénéficier le plus rapidement possible les patients des innovations thérapeutiques, pour un traitement chirurgical de moins en moins invasif.

Elles traduisent également la volonté de transfert de technologie qui doit permettre de considérer une innovation technologique médicale non pas comme un surcoût mais comme une dynamique dans l’économie d’un pays.

Implanté au sein d’un site hospitalo-universitaire de référence, l’IHU Strasbourg bénéficie d’un fort partenariat franco-allemand ainsi que de la réussite de l'Institut de Recherche Contre les Cancers de l'Appareil Digestif (IRCAD) qui est connu mondialement pour ses activités d’enseignement et de recherche dans le domaine de la chirurgie.
Institut de recherche clinique et expérimentale d’excellence, il a pour mission de développer une chirurgie hybride, radicalement innovante, qui sera entièrement mini-invasive et guidée par l’image.

Centre d’innovation, il est un outil performant pour la valorisation économique des produits de la recherche et le fer de lance pour accélérer le développement d’une nouvelle filière industrielle française dans le domaine des technologies médicales.
L’IHU Strasbourg est une fondation de coopération scientifique créée par décret ministériel du 25 novembre 2011 dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. Cette fondation a été créée par l’IRCAD, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, l’Université de Strasbourg, l’ARC, l’INRIA, la société Karl Storz et la Fédération Centre Est des Crédits Mutuels.

Parmi les six IHU sélectionnés par un jury international, à partir de 16 candidatures, l’IHU Strasbourg a été classé en première position ex-aequo avec l’IHU de Marseille et l’IHU Imagine de Paris. L’IHU Strasbourg met en avant deux originalités: il est le seul IHU positionné dans le domaine de la chirurgie et il s’appuie sur un partenariat industriel stratégique franco-allemand.

L’IHU Strasbourg met au point une discipline chirurgicale révolutionnaire qui combine les expertises de chirurgiens, gastro-entérologues et radiologues : « La chirurgie hybride mini-invasive guidée par l’image ».
Cette chirurgie est développée au sein de blocs opératoires hybrides de nouvelle génération qui utilisent les dernières innovations technologiques et qui s’intègrent dans un concept entièrement nouveau d’hôpital intelligent appelé à devenir un standard. L’objectif est de proposer des soins de qualité, pour le meilleur bénéfice des patients, avec la volonté affichée d’optimiser et de maîtriser les coûts de santé.

Centre d’excellence, l’IHU Strasbourg a su attirer des leaders d’opinions internationaux, médecins et scientifiques, pour rejoindre ses équipes opérationnelles, ses groupes d’experts et ses organes de gouvernance.


D’ici à 2020, l’IHU Strasbourg envisage de générer 2.000 nouveaux emplois hautement qualifiés grâce à l’implantation d’une dizaine de centres de R&D de grandes sociétés, grâce au développement de l’activité de sociétés françaises de taille intermédiaire et à la création d’une centaine de start ups innovantes.

 
FAIRE UN DON FAIRE UN DON
Opération Lindbergh Opération Lindbergh
OpérationAnubis Opération
Anubis
Projet HARAS Projet HARAS
Téléchargement Téléchargement
Contact Contact
Marie Obringer
IRCAD France

1, place de l'hôpital
67091 Strasbourg Cedex

Service communication
Tél: 33 (0)3 88 11 90 00
Fax: 33 (0)3 88 11 90 99
 Suivez l'IRCAD