Ouverture de l’IRCAD Latin America

L’IRCAD vient d’inaugurer un nouveau centre de recherche et de formation dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil en partenariat avec l’Hospital de Câncer de Barretos.

© M. Heidmann - X. Ganaye / IRCAD

Le 9 juillet 2011, l’IRCAD (Institut de Recherche contre les Cancers de l’Appareil Digestif) a inauguré sa deuxième antenne internationale, l’IRCAD Latin America, nouveau centre de recherche et de formation à la chirurgie mini-invasive implanté dans l’état de Sao Paulo au Brésil, , en présence du Pr. Jacques Marescaux, président de l’IRCAD, de M. Henrique Prata, directeur de l’Hospital de Câncer de Barretos, de Mme Sybill Storz, PDG de Karl Storz Endoskope, de M. Roland Ries, Sénateur-Maire de Strasbourg, de M. Arnold Munnich, conseiller de M. Nicolas Sarkozy pour la recherche biomédicale et la santé, de M. Yves Bur, Député, de M. François Loos, Député, ancien Ministre, Vice-Président du Conseil Régional D’Alsace, de M. Alain Beretz, Président de l’Université de Strasbourg, de M. Giovanni Guido Cerri, Secrétaire d’Etat à la santé, représentant M. Geraldo Alckim, Gouverneur de l’Etat de Sao Paulo, de M. José Serra, ancien Gouverneur de Sao Paulo, et de plusieurs représentants politiques brésiliens.

Avec une surface de plus de 7000 m², l’IRCAD Latin America se positionne comme l’un des plus gros centres de formation à la chirurgie mini-invasive d’Amérique.

L’IRCAD Latin America poursuit un double objectif :

  • fournir aux chirurgiens du continent américain une formation de haut niveau dans le domaine de la chirurgie mini-invasive,
  • développer la recherche et le développement dans les nouvelles technologies chirurgicales notamment informatiques et robotiques.

L’IRCAD France assumera la totalité de la responsabilité scientifique de la recherche et de l’enseignement de l’IRCAD Latin America par un contrat de 15 ans.

La formation en chirurgie mini-invasive et la recherche en informatique

L’IRCAD Latin America dispose des technologies et des méthodes d’enseignement les plus perfectionnées, qui ont fait la renommée de l’IRCAD : un bloc opératoire expérimental équipé de 22 tables toutes reliées entre elles par un système d’enseignement multimédia pour la chirurgie mini-invasive, la Haute Définition à tous les niveaux (amphithéâtre, bloc opératoire expérimental, salles de conférence, blocs opératoires de l’Hôpital de Barretos…), et un pool de 800 chirurgiens-experts de renommée mondiale qui assurent les cours.

Calqué sur le modèle de l’IRCAD strasbourgeois, ce centre vise à former près de 6000 chirurgiens par an d’ici 5 ans, provenant de tout le continent américain (Amérique latine et Amérique du Nord) dans les spécialités de chirurgie générale et digestive, colorectale, bariatrique, pédiatrique, urologique, gynécologique, endoscopie interventionnelle, neurochirurgie, arthroscopie, chirurgie par les voies naturelles.

Parallèlement à la formation chirurgicale sur site au Brésil, l’équipe brésilienne de l’IRCAD a entrepris la traduction en langue portugaise de l’intégralité du contenu du site Websurg (www.websurg.com), premier site de formation chirurgicale en ligne .

Dans un second temps, l’IRCAD France et l’IRCAD Latin America collaboreront pour le développement de projets de recherche communs.

La création de l’IRCAD Latin America représente un investissement de 17 millions d’Euros assumé en totalité par M. Henrique Prata, Directeur général de l’Hospital de Câncer de Barretos. Visionnaire, passionné par les nouvelles technologies, M. Henrique Prata a choisi de mettre sa fortune au service de projets philanthropiques dans le domaine de la santé. Avec enthousiasme, il a construit l’IRCAD Latin America en 14 mois, à proximité immédiate de l’Hospital de Câncer de Barretos.

L’IRCAD à travers le monde

Après l’Asia-IRCAD Taïwan en 2008, l’ouverture de cette seconde antenne de l’IRCAD sur le continent américain constitue un pas de plus vers la globalisation de l’enseignement prônée par l’Institut strasbourgeois.

A travers l’exportation de son savoir-faire dans le domaine chirurgical, l’IRCAD devient un ambassadeur de l’excellence française et européenne dans le monde pour l’enseignement de la chirurgie mini-invasive.