2008-2013 : 5ème anniversaire de l’IRCAD Taïwan

7 octobre 2013

Les dragons et les tambours ont accompagné le Pr. Jacques MARESCAUX, Président de l’IRCAD, et le Pr. Min Ho HUANG, Président de l’IRCAD Taïwan et du Show Chwan Memorial Hospital de Taïwan, pour fêter le 5è anniversaire de l’IRCAD Taïwan aujourd’hui, lundi 7 octobre, à Taichung (Taïwan), en présence de M. Alain BERETZ, Président de l’Université de Strasbourg, de M. Jean-Michel CLAVERT, Président de la CME des HUS, de M. Jean-François LANOT, directeur adjoint des HUS, de M. Pierre-Louis FAGNIEZ, Ancien conseiller de Mme Valérie Pécresse, Ministre de l’Education Supérieure et de la Recherche, de Mme Sophie ROHFRITSCH, Députée, Vice-Présidente du Conseil Régional d’Alsace, de M. Marcel-Pierre CLEACH, Sénateur de la Sarthe, de M. Jean-Marc PASTOR, Sénateur du Tarn, de politiques taïwanais, notamment M. David LIN, Ministre des Affaires Etrangères, M. Wen-ta CHIU, Ministre de la Santé, et d’une trentaine de chirurgiens-experts internationaux.

Calqué sur le modèle strasbourgeois, l’institut taïwanais forme les chirurgiens asiatiques aux nouvelles techniques de chirurgie mini-invasive. Parallèlement à la formation, il dispose d’un département de recherche et développement dans les domaines de l’informatique et de l’imagerie médicale.

Le Pr. Jacques Marescaux s’est “félicité du développement de l’activité de l’IRCAD Taïwan en 5 années, qui constitue une preuve de la reconnaissance de l’excellence française dans le domaine de la chirurgie à travers le monde”.

Le Pr. Min Ho Huang a dressé un bilan très positif des cinq années d’existence de l’IRCAD Taïwan :

Près de 4000 chirurgiens y ont été formés depuis 2008, provenant prioritairement de Chine mais aussi de toute l’Asie. L’IRCAD Taïwan attire également des chirurgiens asiatiques sur liste d’attente à l’IRCAD France.

Du côté de la recherche, il a annoncé que les travaux du laboratoire de R&D allaient prendre un tournant déterminant grâce à la décision du Gouvernement de Taipei de créer un bioparc autour de l’IRCAD Taïwan dans les domaines de l’imagerie 3D et de l’informatique, calqué sur le biocluster strasbourgeois.

Le partenariat entre l’IRCAD France et l’IRCAD Taïwan :

L’IRCAD France assume la responsabilité scientifique des séminaires organisés à l’IRCAD Taïwan : sélection des thèmes abordés, évaluation scientifique, choix des experts…

L’IRCAD Taïwan prend en charge les dimensions administrative et financière de l’institut et gère l’organisation pratique des cours sur place.

La relation entre les 2 instituts est bilatérale et équilibrée : l’IRCAD Taïwan apporte autant à l’IRCAD France que l’IRCAD France profite à Taïwan. Un exemple : certaines pathologies, tels que les cancers du foie, sont plus fréquentes en Asie, ce qui permet à l’IRCAD France de recruter pour ses cours les meilleurs chirurgiens experts asiatiques (taïwanais, coréens, chinois…), de surcroît plus expérimentés que leur confrères européens ou américains.

L’IRCAD France apporte à Taïwan son expérience, sa méthode et son réseau d’experts réputés dans le monde entier.

Pour les partenaires industriels de l’IRCAD France, l’implantation d’un institut à Taïwan représente un réel avantage : il leur permet de bénéficier d’un environnement exceptionnel en Asie dans les secteurs de l’ingénierie et de l’électronique, avec la présence notamment de l’Industrial Technology Research Institute (ITRI).

Evolution du contexte politique entre Taïwan et la Chine depuis 2008

A la tête d’un réseau de 8 hôpitaux à Taïwan, le Pr. Min Ho Huang faisait figure de visionnaire lorsqu’en 2006, il anticipa l’ouverture de Taïwan sur la Chine et la possibilité de former des chirurgiens chinois dans le centre qu’il souhaitait créer à Taïwan.

Car à l’époque, les premiers vols de ligne directs entre Taïwan et la Chine venaient à peine de reprendre depuis 55 ans. Depuis 2008, le rapprochement entre la Chine et Taïwan s’est renforcé, avec 558 vols de ligne proposés à présent entre Taïwan et la Chine chaque semaine.